Le premier cercle d’écriture

En mars 2021, a eu lieu le premier cercle d’écriture, Le refuge.

Qu’est-ce qu’un cercle d’écriture ?

Le cercle est un espace symbolique dans lequel le silence se fait entendre. Le silence entre nous, le silence entre les mots, le silence qui précède et nourrit l’écriture. À la différence de l’atelier d’écriture, l’objectif du cercle n’est pas d’écrire, de produire, de faire. Notre intention est d’être ensemble et d’écouter activement l’imagination. Nous tournons notre attention vers le silence et non vers l’écriture. Parfois nous écrivons. Parfois nous discutons. Toujours nous écoutons, et ainsi nous réapprenons à écrire sans attente.

Le cercle s’improvise à mesure que nous le vivons. La pleine spontanéité nous aide à laisser l’écriture advenir comme elle est. Parfois confinée. Parfois déliée. Imprévisible. Vivante.

Ce qui compte, ce n’est pas ce que nous écrivons. Ni même pourquoi nous écrivons. Mais comment nous écrivons. Depuis notre intérieur, ou non. Ce qui compte, ce n’est pas l’écriture. Mais de la sentir venir du silence et des instincts du corps.

Tu peux arpenter ce chemin en solo, cela va de soi. Sache que tu peux également compter sur le soutien d’êtres qui, comme toi, aspirent à écrire et à vivre dans le jeu et la joie.

Pendant le cercle d’écriture, nous tournons notre attention vers le silence, et nous réapprenons à écrire.

Est-ce qu’on joue ensemble ?

L’élan d’être présente, à tes côtés, en ce moment, sur le chemin de l’écriture est là, ou alors je ne t’écrirais pas. Mais je souhaite l’être autrement qu’en paroles et en conseils d’écriture. Les confinements successifs de 2020 et 2021 ont impulsé un tournant nécessaire dans ma pratique de l’écriture.

En ce moment, à la montagne, je penche la tête sur les mots qui créent des maux, sur les attentes que j’ai pu nourrir envers l’écriture et envers les ateliers d’écriture et les laisse filer entre mes doigts, entre les pages.

Je ne sais plus rien d’autre que l’unique vérité : j’écris parce que j’aime écrire. Tout simplement, je m’amuse ! Je suis incapable de savoir ce que j’écris avant de l’avoir complètement écrit. Et toujours, je me retrouve surprise du résultat. Ainsi, j’ai été surprise par le premier cercle d’écriture, Le refuge, animé en mars 2021, qui a réveillé en moi l’élan d’improviser, puis a donné naissance à une séquence de trois ateliers d’écriture et de lecture : Le refuge, La chambre noire, La caisse de résonance.

Et si nous laissions filer la peur et les attentes entre nos doigts, entre les pages ? Et si nous cessions de tant nous prendre au sérieux ?

Avec tout mon cœur d’enfant, je te pose la question :

Sourire et clin d’œil !

Sarah