Là, tout de suite, ressens-tu la nécessité d’écrire ?

Et tu ne sais ni d’où vient ce besoin, ni quelle forme lui donner ? Tu es au bon endroit ! Je m’appelle Sarah ; j’éprouve aussi cette nécessité et anime des ateliers d’écriture depuis 2016. Je n’y explique pas, d’un point de vue théorique, la nécessité d’écrire et ne te dis pas quelle forme lui donner. Nous nous reconnectons ensemble à l’inexplicable, l’imagination, et nous lui faisons de la place.

Ose cette aventure !

Là, tout de suite, ressens-tu la nécessité d’écrire ?

Et tu ne sais ni d’où vient ce besoin, ni quelle forme lui donner ? Tu es au bon endroit ! Je m’appelle Sarah ; j’éprouve aussi ce besoin irrépressible et anime des ateliers d’écriture depuis 2016. Je n’y explique pas, d’un point de vue théorique, la nécessité d’écrire et ne te dis pas quelle forme lui donner. Nous nous reconnectons ensemble à l’inexplicable, l’imagination, et nous lui faisons de la place.

Ose cette aventure !

Prêt-à-écrire : image d’introduction

Le fil sauvage de lécriture

Pour commencer
Jeux d’écriture à réaliser chez soi : livret gratuit

Tous les ateliers d’écriture

Pour que circule l’imagination !
Cercles et ateliers d’écriture en ligne

Ouvrons
la porte
au moment présent

L’écriture n’est pas un résultat à atteindre ; elle n’a pas d’autre but qu’elle-même, maintenant. Plus exactement, au moment d’écrire, j’ai le choix de tourner mon attention vers le moment présent, qui est constitué de l’écriture, d’un personnage dans lequel je fonds, réel ou fictif, de son environnement, du mien, et de nos ressentis intérieurs subtils.

La perception croisée du vécu du personnage et du mien est une exploration et une libération en soi. Elle ouvre le champ de conscience et me libère des tergiversations intellectuelles. Cette écriture-là, je ne peux l’expliquer, la raisonner, te la décrire. Il me semble qu’elle jaillit d’elle-même et me reconnecte à notre humanité commune aussitôt que mon attention s’ancre dans le présent. Je n’oserai te dire que j’excelle à coup sûr à cette pratique ; c’est le cheminement d’une vie ! Cependant, j’ai découvert ce qui la renforce : le jeu.

Le jeu est une activité à laquelle je choisis de m’adonner et de ce choix conscient, de cette capacité d’écouter mes élans spontanés, jaillit un sentiment de confiance. Le jeu me libère de la spéculation, des doutes, et favorise la concentration, ce qui me rend plus efficace, plus créative ! En me concentrant sur ce que j’aime, en savourant le fait que je m’y consacre maintenant, je ne me pose plus (ou moins) de questions. J’écris !

Prêt-à-écrire est un lieu symbolique – virtuel – et chaleureux dédié au jeu d’écrire et à l’exploration de soi. Non pas dans le but d’obtenir quelque chose de précis de l’écriture ou de nous-mêmes, plutôt de nous retrouver, dans le moment présent, et de prendre soin de ce qui émerge du cœur. Je prends part avec toi aux jeux d’écriture et t’accompagne avec authenticité.

As-tu le goût de revenir à l’essentiel ?

« Grâce à Sarah Bigourdan, je vois désormais mon carnet d’écriture comme un véritable allié et compagnon du quotidien et je lui en suis plus que reconnaissante ! »

Valérie Ollier

« Pour se lancer en écriture, il fallait un guide au pied sûr et Sarah Bigourdan sait ouvrir des voies et nous donner le goût d’entreprendre de folles aventures littéraires ! »

Véronique Steffan

« Je ne peux qu’être reconnaissante à Sarah Bigourdan d’avoir su titiller mon imagination, d’avoir encouragé ma plume à continuer et surtout de m’avoir aidée à comprendre le mécanisme de l’écriture. Et ce, dans la joie et le plus grand respect de chacun·e. »

Johanne Lessard

« Depuis des années, je gribouillais sans trouver de sens à l’écriture. Est arrivé mon premier atelier d’écriture. Boum ! J’étais envoûté ! La scène se révélait à moi en temps réel et je n’avais plus qu’à la transcrire à toute allure. »

Vyncent Vallières

« Un seul atelier d’écriture m’a permis de franchir la barrière qui m’empêchait de me mettre à l’écriture. »

Simon Girard

« Ma main peinait à suivre mes pensées, la plume courait sur le papier. L’inspiration était là, chaque matin, fidèle au rendez-vous – j’ai très rarement vécu cela auparavant. »

Françoise Crassard

Écrire : un jeu